Sowl

Rencontre avec S.Owl

Les auteurs d’un Phare dans la Nuit sont le cœur de la maison d’édition. Sans eux, pas de livre, pas d’histoire palpitante dans laquelle se plonger. Cependant, bien souvent, on s’intéresse à une œuvre mais pas à la personne qui l’a écrite.

Le Phare veut mettre ses auteurs à l’honneur en te permettant d’en apprendre un peu plus sur chacun d’eux.

Nous te proposons de partir à la rencontre de S.Owl, la seconde auteure de la maison d’édition. À nos côtés depuis le lancement de ce projet, elle a décidé de nous confier la ré-édition d’Alécanthia, sa trilogie fantasy.

Salut Sophie ! L’idée de cette petite interview est de permettre aux lecteurs et curieux d’en savoir un peu plus sur toi. Eh oui, même si tu as une fiche qui t’est dédiée sur le site, celle-ci contient très peu d’informations et nous mourrons tous d’envie de te connaître davantage.
Commençons par quelque chose de simple : peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis une landaise de très prochainement 33 ans. Je suis passionnée et créative, vous allez vite vous en rendre compte si vous ne me connaissez pas déjà. J'ai découvert l'Égypte antique à l'âge de 9 ans et depuis je suis restée très intéressée par les mythologies et légendes du monde. Cela me sert dans ma création d'univers que ça soit dans l'usage d'un vaste panel de créatures qui existent déjà ou dans l'invention des miennes.

Si je ne me trompe pas, tu écris depuis toute petite. Qu’est-ce qui a déclenché cette passion ? Par quel genre d’écrits as-tu commencé ?

J'ai toujours beaucoup lu. Depuis ma plus tendre enfance en réalité. La bibliothèque verte, la rose, les j'ai lu et j'en passe. Cela a contribué au développement de mon imaginaire. Selon moi, notre imagination est la somme de tout ce que l'on a lu, vu, entendu et ressenti depuis notre venue au monde. Mon premier véritable écrit est une nouvelle… policière. Attendez, quoi ? Nouvelle et policière sont deux mots qu'on n'imagine pas avec moi ! Eh bien si ! C'était en troisième. J'avais même le privilège de pouvoir l'écrire en cours de Français. J'ai eu la chance d'avoir une enseignante encourageante. Elle l'est toujours d'ailleurs !

Pourquoi t'être finalement dirigée vers la Fantasy ?

J'ai un passé assez compliqué, sur lequel je ne reviendrai pas durant cette interview. Sachez seulement que j'avais besoin de m'évader dans un autre univers plutôt que de raconter ma vie. Chacun son exutoire, si on peut appeler cela ainsi. Puis, si je peux permettre aux gens de s'évader avec moi de leur monde trop étouffant alors c'est avec plaisir.

Ton gros bébé est ta trilogie, Alécanthia. C’est un gros univers de fantasy que tu as imaginé, avec de nombreux lieux, peuples et personnages. Comment t’es venue l’inspiration ? À quel moment tu t’es dit “je veux partager cet univers avec les gens” ?

J'ai simplement commencé à dessiner et écrire des idées pour le tome 1 sur les bancs de la faculté (second semestre en plein décrochage). Je ne pouvais plus m'arrêter. J'ai rejoint un forum de lecture, puis j'ai dessiné d'ouvrir mon propre forum pour qu'on partage nos écrits et nos lectures. Je n'y ai jamais partagé Alécanthia. Seulement d'autres écrits. Mes lecteurs étaient emballés et en voulaient toujours plus. Moi, je ne sais pas faire court, donc avec leurs encouragements je faisais des suites et des suites à de petites histoires. En parallèle, j'écrivais Alécanthia mais avec un soin plus particulier. L'investissement personnel était tel que je ne pouvais pas le laisser dans un tiroir. C'était impensable pour moi.

Tu as décidé de vivre à fond ta passion en incarnant Eïmina, le personnage principal d’Alécanthia, lors d'événements littéraires, mais tu ne t’es pas arrêtée là. Tu as également réalisé un site Internet dédié à la saga qui, en plus de référencer tous les lieux, espèces et personnages que l’on retrouve dans les livres, met aussi en avant certaines recettes de cuisine, ton univers de romancière et une histoire que tu complètes régulièrement : L’Odyssée Sowliste. Est-ce que tu as d’autres idées d’amélioration ou d’évolutions pour ce site ?

J'ai toujours beaucoup d'idées pour le site internet. La question est : sont-elles réalisables ? (Codage du site ou aspect financier peuvent être bloquants.)
Pour information, il y a eu quelques nouveautés déjà en 2023 comme de nouvelles rubriques d'articles ou la mise à disposition des prologues.

En échangeant avec toi, on sent que tu es passionnée par ton univers. Quel est ton plus grand rêve en tant que romancière ?

J'aimerais que plus de monde découvre son étendue. Je ne suis pas la meilleure en communication et je n'ai pas eu beaucoup de chance à ce niveau avec mes précédents éditeurs. Je suis tellement passionnée et investie que l'hypersensible que je suis à du mal avec le fait d'avoir peu ou aucun retour sur tout ce que je fais. Je me satisfais d'un simple « bravo pour ton stand ! » C'est probablement pour cela que j'aime autant les rencontres littéraires avec mon lectorat ou de nouvelles personnes. C'est toujours riche d'enseignements.

Je sais que tu es très secrète concernant tes écrits et projets, mais je tente quand même : travailles-tu sur un autre livre ? Si oui, est-ce qu’il sera dans le genre fantasy également ?

Oui, j'ai un livre en préparation. Ce sera également de la fantasy. La surprise ? C'est un one shot. Un sacré exercice pour moi de me contenter d'un seul livre pour raconter une histoire.

D’ailleurs, comment ça se passe lorsque tu te lances dans l’écriture ? Est-ce que tu as une trame avec les grandes lignes de ce qu’il va se passer ou tu te laisses porter par les personnages ? Est-ce que, pour chacun d’eux, tu recherches sur le net une célébrité qui pourrait l’incarner (je sais que certains auteurs le font) et tu te crées une petite fiche ? Ou là encore, tu laisses tes personnages arriver et te guider ?

Mes personnages se présentent à moi dans mon esprit. Ils sont tels qu'ils sont. Il est difficile de trouver des personnes qui existent déjà pour leur correspondre. J'ai tenté l'exercice une fois mais sans grande conviction. J'ai tenté de proposer temporairement des visuels sur mon site pour aider le lecteur à se remémorer mes nombreux personnages. Temporairement car j'essaie de financer les illustrations pour le site au fur et à mesure mais difficile de tout concilier…
Cependant, quand vous connaissez le nombre d'individus vivant dans ma tête, il est nécessaire de noter leurs informations quelque part. Le site est un appui certain. Avant son existence je faisais tout dans des tableaux sur Word. Puis j'ai des tas de carnets pleins d'idées.

Nous aurons l'occasion de réaliser d’autres interviews pour chacun des tomes de la trilogie Alécanthia. Avant de nous quitter, est-ce qu’il y a autre chose que tu aimerais partager ?

Les échecs ne sont pas une finalité en soi. Si tu échoues, recommence, ce ne sera que mieux car tu auras appris de tes erreurs.

Si tu veux teplonger dans l’univers de l’auteure, n’hésite pas à visiter le site internet dédié à la saga :

https://alecanthia.fr/

« Xortius ne fut repoussé qu’après beaucoup de chaos, de morts et de disparitions inexpliquées.
Qui aurait cru que des décennies plus tard, le monde réussirait peu à peu à se reconstruire ? Mais sans l’harmonie des temps passés.
Plus rien ne serait jamais comme avant.
Sauf si…
 »

Eïmina n’a que 18 ans lorsqu’elle apprend qu’elle est promise à un destin bien plus grand qu’elle ne l’avait imaginé. Devenue l’Élue, c’est sur ses épaules que repose à présent la vie de son peuple.
Face aux dangers et à l’armée de Xortius, un magicien banni, elle devra parcourir les terres de ses ancêtres et obtenir l’aide des elfes, des nains et des autres communautés magiques.

Parviendra-t-elle à sauver son peuple de la menace qui pèse sur lui ?

 

Lire le prologue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *